Les Écoles du bonheur
Une révolution éducative mondiale

Que sont les Ecoles du bonheur ?

Les Ecoles du bonheur sont des établissements qui s’inscrivent dans une démarche visant à améliorer les conditions de vie et de travail des différents membres de la communauté éducative.
Le dispositif de labellisation est élaboré par le laboratoire BONHEURS de l’université de Cergy-Pontoise.
Le label vise à mettre en valeur les établissements scolaires qui installent des dispositifs relevant du bien-être et du climat scolaire. En disposant du label, les établissements entrent dans un réseau privilégiant l’échange de pratiques, à l’échelle nationale et internationale.

Le laboratoire BONHEURS

Le laboratoire de recherche BONHEURS de l’université de Cergy-Pontoise est le premier laboratoire européen sur la question du bien-être sous l’angle pluridisciplinaire (sociologie, sciences de l’éducation...).
Le laboratoire initie une démarche en six étapes de repérage, de diffusion, d’échange de pratiques, de jumelage, d’évaluation scientifique et de soutien aux dispositifs innovants en matière d’amélioration du bien-être et du climat scolaire dans les écoles, collèges et lycées.

Adossé à l’ESPE de Versailles, l’accent est mis au sein du laboratoire sur la question de la formation des personnels de l’éducation nationale (enseignants, conseillers principaux d’éducation etc.)

Les critères de labellisation

La labellisation des établissements se fait par l’intermédiaire d’une équipe composée de chercheurs spécialistes de l’éducation et de professionnels. Ils l’évaluent selon trois critères :

1. Le dispositif touche-t-il l’une des trois dimensions précitées
2. Touche-t-il quantitativement un nombre suffisant de membres de la communauté éducative ?
3. Comment le dispositif est-il appréhendé par la communauté concernée ?

L’évaluation du dossier est suivie par une visite rendant compte du dispositif concerné. L’insertion dans le réseau donne lieu à une inauguration avec un des ambassadeurs du dispositif et conduit au jumelage national ou international avec un autre établissement. L’établissement a alors accès au soutien d’institutions ou d’entreprises partenaires du projet.

L’accent est mis sur la coopération éducative internationale. Les établissements des outre-mers français font l’objet d’une attention particulière dans la dimension d’une articulation transnationale des projets.

Tous les cinq ans, les établissements font le bilan de leur dispositif. Loin d’être une évaluation contraignante, il s’agit de conserver l’esprit d’innovation et d’initiative et d’échanger les bonnes pratiques au sein du réseau. La recherche est sollicitée au sein du laboratoire afin d’évaluer les dispositifs.

Les dispositifs

Les dispositifs sont variés et ne procèdent pas d’une démarche directive et centralisée.
Ils ont pour dénominateur commun de bâtir pour chacun un curriculum du bien-être sans que cela constitue une discipline séparée des autres.

Les dispositifs peuvent relever de trois dimensions :
- être heureux pour apprendre
- apprendre à être heureux
- transformer l’environnement de l’établissement dans un sens positif par le biais de projets citoyens

On peut penser au journal de gratitude, dans lequel l’élève est conduit à écrire ce qu’il apprend des autres ou à des démarches d’amélioration du climat scolaire : aide à l’orientation, activités théâtrales, éducation à  l’empathie.

Les établissements concernés

Les premiers établissements disposant du label "Ecoles du bonheur" seront connus en avril 2019.

Archives
Une révolution éducative mondiale
2019-01-05 14:57:13

> lire l'article